Écoute en Direct

 

 

 

 

Le 18 avril 2019 - Par Jo Drolet

QUAND LA RELIGION CHEVAUCHE LA RAISON

 
 

La charte canadienne des droits et libertés déclare la « liberté de conscience et de religion » (2.a) tout comme « la liberté de pensée, de croyance, d’opinion et d’expression, y compris la liberté de la presse et autre moyen de communication » (2.b).

ç

Légalement, ces droits possèdent un poids équivalent. Dans la sphère publique, il en est tout autre. Le droit de pensé se retrouve loin derrière le droit de religion. Collectivement, on privilégie l’abrutissement à la réflexion. Ceci tire peut-être sa source de notre mauvaise habitude à niveler par le bas nos actions sociales.

 

On peut scander sur la place publique n’importe quelle ineptie sans preuve, mais c’est très vilain de remettre en question ces inepties infondées par le biais de la raison. Un peu comme autrefois, où les places publiques servaient de support aux bûchers utilisé pour réduire en cendre les hommes et les femmes rationnels parce qu’ils osaient mettre en doute des fantasmes imaginaires. Dans cette dynamique, pas étonnant que le nombre de gens convaincus que la Terre est plate soit en fulgurante progression en ce moment même!

 

Est-ce que l’orthodoxie libérale actuelle est fertile pour un relent d’Inquisition en laissant la croyance éclipser la raison? Comme le dit l’adage, il n’y a pas de fumer sans feu.

 

L’idée de protéger à tout prix le droit de croire à n’importe quelle merde pousse la communauté vers l’imbécilité. J’aimerais qu’on y réfléchisse ensemble en utilisant l’exemple, très éloquent, de la religion.

 

Si le plus vieux métier du monde est la prostitution, la plus vieille fraude au monde est la religion.

L’idée derrière la fraude est assez simple : proposer un marché à quelqu’un sans avoir l’intention de l’honorer tel que présenté (ce qui permet de créer un profit beaucoup plus large que ce qui est présenté dans le contrat).

 

Le truc ici, c’est d’aveugler la victime afin qu’elle accepte l’échange sans trop de questions, que la croyance éclipse la raison. L’outil pour y parvenir c’est le désir ou le besoin de la proie. Il faut donc trouver quelque chose qui la fera mourir d’envie.

 

Une fois la proie totalement absorbée par ce qui l’attend à la conclusion de l’échange, elle ne veut plus s’avouer que ce marché peut être truqué. Ainsi, la victime ne cherchera pas à s’assurer que la personne devant elle (le fraudeur) est en mesure de livrer la marchandise et ce, même si elle paie d’avance.

 

Une fois que le fraudeur a empoché ses gains sans livrer promesse (en tout ou en partie), il peut passer à une nouvelle prise. À noter que plus la cible est faible d’esprit plus le stratagème est simple à appliquer.

 

Ceci nous est déjà tous arrivé dans l’un et/ou l’autre des rôles. Parfois pour des pacotilles, en d’autres occasions pour des acquis inestimables.

 

C’est ainsi que la religion fonctionne. D’abord on te promet ce qui est la chose la plus précieuse pour l’entièreté de la race humaine : une vie éternelle dans un bonheur sans limite (le paradis). Après, on te dit quoi faire pendant toute ta vie. Si tu écoutes, tu es sensé toucher ta récompense à la fin.

 

Pour être certain de te priver de toute forme de liberté et de raison, on ajoute une condition très sévère. Si tu n’obéis pas, tu obtiendras la pire des punitions de l’univers : une vie éternelle de souffrances atroces et indescriptibles (l’enfer).

 

La magie de tout ça, c’est que (depuis le début de l’existence humaine) aucune preuve valable vient appuyer le témoignage de quelqu’un de mort validant ou invalidant l’idée de paradis et d’enfer. Ce qui permet à la fraude de se perpétuer sans limite dans le temps puisqu’il faut être mort pour se rendre compte qu’on s’est fait avoir.

 

Ainsi, la religion est fort certainement le stratagème criminel le plus élaboré et le plus odieux de tous les temps.

 

Pour cette raison :

Fuck Jésus!

Fuck Mahomet!

Fuck Moïse!

 

Et pour ceux et celles qui désirent s’obstiner sur le fait que Jésus, Mahomet et Moïse étaient cool et ne méritent pas de se faire envoyer chier, c’est la représentation religieuse de ces idoles que j’envoie chier (celle qui est utilisé pour frauder le genre humain). Et non les vraies personnes qui sont (de toute façon) mortes depuis longtemps et donc sans aucun intérêt pour le problème que je soulève ici (puisque ce ne sont pas eux qui fraudent directement)!!..